• w-facebook

© 2023 par Lebrun&Mercier. Créé avec Wix.com.

Accompagner c’est offrir une présence pour traverser ensemble la difficulté, partagé la question autour du sens de la vie.
L’accompagnant bénévole est un témoin :
  • témoin de l’existence de la personne accompagnée au delà de l’image qu’elle renvoie,
  • témoin de sa dignité qui ne se perd jamais, même quand elle croit avoir tout perdu
  • témoin de l’intensité de la vie dans cette période d’extrême fragilité : temps d’incertitude, d’angoisse, mais aussi temps d’échange, d’élaboration et de transmission

L'accompagnement en fin de vie :

La Maladie Grave

L' annonce d' un diagnostique d' une maladie grave, les phases d' aggravation, les rechutes, les pertes de capacités, les complications, sont autant de moments où la personne se retrouve confrontée à la mort dans une grande proximité. Cette proximité existe, même si la personne n' est pas en tout fin de vie. Ce n' est pas la même chose de savoir intellectuellement que l' on va mourir que de le ressentir à travers l' expérience de la maladie.

Le très Grand Âge

Plus on avance en âge plus la perspective de la mort se rapproche...Les nombreux décès de contemporains ou de proches en sont un rappel constant.

Pour les personnes âgées fragilisées par la maladie ou le handicap, la mort peut survenir à tout moment; même lors d' un problème de santé théoriquement curable et bénin, il y a toujours l' incertitude de l' évolution.

Les moments de crises "handicap, deuil, entrée en institution, etc.“, s' inscrivent dans la perspective plus proche de la mort et sont d'autant plus difficiles à surmonter. Les pertes annoncent la mort à venir.

Les bouleversement physiques, psychiques, familiaux, sociaux questionnent alors douloureusement le sentiment d' existence, le sens de la vie même si la personne n' est pas menacée à court terme.

Certains de nos concitoyens très âgés sont totalement isolés, sans lien social . Cet isolement à domicile ou en institution peut détruire le sentiment d' exister, d' être un humain ayant sa place dans la communauté. La mort sociale précède alors la mort psychique et la mort physique.

Les Soins Palliatifs

Malgré le développement du mouvement du soin palliatif et de l' accompagnement, le risque demeure pour la personne en fin de vie de ne pas être considérée comme personne à part entière, vivante et digne jusqu' au bout de sa vie.

Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d' une maladie grave, évolutive ou terminale. L' objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle.

Les soins palliatifs et l' accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s'adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution.            

Les lois 1999 et Léonetti 2005 et 2016 stipulent que les bénévoles d' accompagnement font partie intégrante de ces équipes interdisciplinaires. 

Un bénévole est à votre disposition au n° 06 73 73 18 99

Pendant les permanences entre 14 h et 16 h le deuxième lundi de chaque mois au siège social de l’association (foyer des Ursules 5ème étage au 3 rue des potiers 74200 Thonon-les-Bains)

Au court de cette écoute, on pourra vous proposer une rencontre pour un soutien individuel assuré par un bénévole. N'hésitez pas à prendre contact.

Demande d'accompagnement