• w-facebook

© 2023 par Lebrun&Mercier. Créé avec Wix.com.

La loi de juin 1999 reconnaît le bénévolat d'accompagnement et demande aux associations de former leurs bénévoles pour garantir un accompagnement  de qualité.
Être bénévole, c'est s'engager. S’engager, c'est d'abord choisir une association dont le projet et les valeurs correspondent à des aspirations personnelles. 

Formations et suivi :

Formations :

La formation est la clef de voûte sur laquelle reposent les actions de JALMALV.

Nous proposons des formations pour nos futurs accompagnants, qui sont aussi ouvertes à toute personne désirant s'informer des différents aspects des soins palliatifs.

La formation de nos bénévoles passe par 4 stages :

Première étape : Sensibilisation aux soins palliatifs et accompagnement.​

Elle est le préalable à tout engagement au sein de l'association. C'est une action qui suscite la réflexion, permet l'échange et contribue à l'évolution des mentalités face à la mort, dans la société civile :

  • La mort dans nos sociétés.

  • Les soins palliatifs (l’historique, la définition, les types de structures) et les lois relatives aux soins palliatifs dont celle des « Droits des malades et fin de vie » dite Loi Léonetti.

  • Le vécu des personnes en fin de vie.

  • Le ressenti des proches.

  • L’accompagnement et ses spécificités (enfant et personne âgée).

  • Le deuil et son accompagnement.

  • Le fonctionnement de l’association et les témoignages de bénévoles.

Deuxième étape : Formation à l’écoute.

Pour repérer ses ressources et ses limites, il faut :

  • Avoir une bonne connaissance de soi par rapport à ses motivations et à ses relations à l’autre.

  • Connaître certaines techniques de l’écoute (la reformulation, l’empathie).

  • Connaître les types de communications : verbale et non verbale (toucher, regard).

Troisième étape : Communication non verbale.

C’est souvent le dernier moyen de communication avec les personnes en fin de vie, mais aussi avec toutes celles qui souffrent ou qui ne peuvent communiquer par la parole... et toujours dans le respect de l’autre.

  • Que pouvons-nous retenir dans notre rôle d’accompagnant ?

  • Du massage minute des mains… en passant par des jeux de rôle et par une réflexion sur la pratique du toucher dans le cadre de l’accompagnement.

  • Connaître les types de communication : verbales et non verbale (toucher, regard).

Quatrième étape : L'accompagnement du Deuil.

  • Connaître le processus et les types de deuils :

    • Normal

    • Le pré-deuil ; le deuil anticipé

    • Les deuils compliqués

    • Les deuils pathologiques.

  • Permettre de trouver des repères.

  • Apprendre à connaître ses propres limites, celles du bénévole par rapport au professionnel. 

  • Où en suis-je dans mes propres deuils ? 

Au terme de ces étapes, la personne qui désire devenir bénévole s’entretient avec un psychothérapeute. Si celui-ci donne son accord, la personne peut devenir bénévole.

 

Une formation est également proposée aux futurs bénévoles dans le cadre d’un développement personnel par du Focusing.

Avant de devenir bénévole d’accompagnement, UNE CHARTE DES BÉNÉVOLES doit être signée qui

stipule que :

  • Le bénévole n’est pas rémunéré,

  • Le bénévole représente JALMALV auprès de la personne accompagnée (badge),

  • Le bénévole porte ses observations sur un cahier de liaison,

  • Le bénévole respecte la confidentialité vis-à-vis de la personne et de ses proches. Il est souvent seul avec le malade, il respecte la bonne distance,

  • Le bénévole coopère avec la coordinatrice,

  • Le bénévole participe au groupe de parole animé par un psychothérapeute,

  • Le bénévole suit une formation continue.

Contactez nous pour connaitre nos dates de formations